Ministère de l'Economie
et des Finances (MEF)
République d'Haïti
MEF - mail
MEF / Le pari pour la modernité et la croissance

Vision Stratégique 2017-2022 du Ministère de l'Economie et des Finances

Télécharger la Vision Stratégique 2017-2022 du MEF

Taux d'inflation
Juillet 2016 - Août 2017
Mois Glissement annuel Variation mensuelle
Septembre 2017 15.4% 1.1%
Août 2017 15.6% 0.9%
Juilet 2017 15.6% 1.0%
Juin 2017 15.8% 1.1%
Mai 2017 15.5% 1.5%
Avril 2017 14.6% 1.1%
Mars 2017 14.3% 1.2%
Février 2017 13.9% 1.1%
Janvier 2017 14.1% 0.9%
Décembre 2016 14.3% 1.2%
Novembre 2016 14.2% 1.5%
Octobre 2016 13.3% 1.8%
Séptembre 2016 12.5% 1.3%
Référence IHSI

Présentation du Ministère de l'Economie et des Finances (MEF)

Ministère de l'Économie et des Finances : Le pari pour la modernité et la croissance

Créer les conditions les plus propices à la relance économique et construire un État moderne capable de réduire la pauvreté et d'améliorer la croissance économique, le défi est de taille. Mais l'actuel Gouvernement haïtien en fait sa mission cardinale et poursuit sans relâche la recherche de la stabilisation macro économique et l'amélioration de la gestion des finances publiques, les deux grands axes privilégiés pour y parvenir.

L'institution est placée sous la responsabilité d'un Ministre, assisté d'un Secrétaire d'État aux Finances et d'un cabinet technique particulier. Elle prend quartier au #5 de l’Avenue Charles Sumner, à Port-au-Prince. Le Ministre haïtien de l'Économie et des Finances figure parmi les Gouverneurs de la Banque Mondiale, du Fonds Monétaire International et de la Banque Interaméricaine de Développement. L'assemblée des Gouverneurs élit les présidents de chacune de ces institutions.

La même institution, un autre nom

Créé par le décret du 13 mars 1987, le Ministère de l'Économie et des Finances a pour mission fondamentale de formuler et de conduire la politique économique, financière et monétaire de l'État haïtien pour favoriser la croissance ainsi que le développement socio-économique du pays sur une base durable. En clair, il assure la gestion stratégique de l'économie nationale. Et, entre autres attributions, le MEF gère la trésorerie, le budget national ainsi que les biens de l'État.

Avant ce décret, l'institution s'appelait Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie. Et de l'Indépendance à nos jours (2014), Haïti a connu 175 ministres de l'Économie et des Finances. Le premier, André VERNET, a exercé de janvier à octobre 1804 sous le règne de Jean Jacques DESSALINES, le Père de la Patrie.

Une institution, plusieurs entités et de multiples partenariats

Pour remplir sa mission, le Ministère de l'Économie et des Finances dispose de structures organisées en services internes, services déconcentrés et services décentralisés ou organismes autonomes sous tutelle.

Les services internes assument l'application, le contrôle et l'évaluation de la politique financière, monétaire et fiscale de l'État haïtien ainsi que la supervision des services déconcentrés et des organismes autonomes. Ils comprennent des directions centrales et Unités Techniques dont les coordonnateurs ont rang de directeurs.

Les services déconcentrés sont le prolongement institutionnel des services internes ou centraux. Ils s'occupent respectivement de la perception de taxes et impôts (DGI), de recettes douanières (AGD), d'élaboration et exécution du budget national (DGB), d'audit et diagnostic des institutions publiques (IGF), d'études et recherches statistiques (IHSI).

Les services décentralisés ou organismes autonomes sont créés et régis par des lois. Ils servent d'appui à la politique d'appui au développement inscrite dans la mission du MEF. Par exemple, le FAES, le Bureau de Monétisation, le Fonds de Développement Frontalier et les Unités Techniques d'Exécution lui servent d'instrument de lutte contre la pauvreté.

Ces organismes autonomes travaillent au renforcement des capacités économiques des communautés les plus défavorisées. Des sections communales, passant par les communes jusqu'aux départements.

Parallèlement, l'Autorité Portuaire Nationale, la SONAPI favorisent le commerce, l'investissement, la création d'emplois en fournissant aux entrepreneurs les services nécessaires à leurs activités économiques. L'OAVCT garantit une couverture assurance en cas d'accident de la route.

L'ULCC, de son côté, met en application la politique du Gouvernement en matière de lutte contre la corruption en promouvant les pratiques de gestion saine au sein de l'Administration publique et en organisant des séances de formation pour les cadres de la fonction publique. Parmi ses réalisations, l'Unité de Lutte Contre la Corruption compte un projet de loi sur la Déclaration du Patrimoine des employés du secteur public.

Le MEF est présent sur tout le territoire national. Il compte une Unité de Coordination des Directions Départementales, 9 directions départementales et le bureau du district de Petit-Goâve. Il s'assure également une présence, à titre de membre, au sein des grandes organisations internationales ou régionales dont le CARICOM, l'OMC, la Banque Mondiale, l'ONU pour ne citer que celles-là.

Le MEF représente le gouvernement dans des partenariats économiques. Il gère les accords de prêt et de dons signés avec les partenaires de la communauté internationale.

Services spécifiques à la communauté

Le MEF met à disposition de la communauté des informations sur l'économie nationale en général. Elles se retrouvent sur son site Internet www.mef.gouv.ht et dans ses publications régulières telles : le TOFE, la Conjoncture économique, les rapports d'études de l'Institut Haïtien de Statistiques et d'Informatique etc. D'autres informations touchent aussi les procédures administratives d'obtention des services publics. Le Guide du Contribuable de la DGI, les publications de la DPC, celles de la DIF sur la franchise douanière en sont des exemples.

À travers son École Nationale d'Administration Financière (ENAF), le MEF forme des jeunes en finances publiques et les emploie dans la fonction publique. Les étudiants de l'UEH et des universités privées bénéficient d'appui documentaire pour préparer leur mémoire de sortie.

Les chantiers de la modernisation et de la croissance économique

Depuis 2004, le Ministère de l'Économie et des Finances entreprend une réforme en profondeur dans la gestion des finances publiques. Figurent à la longue liste des réalisations: audits financiers de plusieurs entreprises publiques, évaluation du système financier haïtien, nouveau système de Comptabilité publique, création d'une haute instance (IGF) de contrôle des organismes du système financier, création des Corps de Contrôleurs Financiers et des Comptables Publics, mise en place d'un nouveau système informatisé de gestion des dépenses publiques (SYSDEP).

Le Ministre
Biographie
Jude Alix Patrick Salomon
Ministre de l'Economie et des Finances

A la une...

Voir plus...
Taux de change
15-novembre-17
Achat Vente
USD 63,1284 64,1709
EUR 74,4364 75,6858
PES 1,2494 1,3392
CAN 49,5581 50,3899
En gourde pour une unité étrangère
Référence BRH