Ministère de l'Economie
et des Finances (MEF)
République d'Haïti
MEF - mail
MEF / Le pari pour la modernité et la croissance

Budget Général 2020-2021

Télécharger le document

Discours d'installation du Ministre Michel Patrick Boisvert

Télécharger le discours

Vision Stratégique 2017-2022 du Ministère de l'Economie et des Finances

Télécharger la Vision Stratégique 2017-2022 du MEF

Taux d'inflation
Décembre 2019 - Décembre 2020
Mois IPC Variation mensuelle Glissement annuel Moyenne annuelle
Décembre
2020
160.1 1.0% 19.2% 22.8%
Novembre
2020
158.5 0.5% 20.1% 23.0%
Octobre
2020
157.7 -1.2% 21.6% 23.0%
Septembre
2020
159.6 -0.5% 25.1% 22.9%
Août
2020
160.4 3.3% 27.8% 22.5%
Juillet
2020
155.3 2.4% 25.7% 21.8%
Juin
2020
151.7 3.0% 24.7% 21.2%
Mai
2020
147.3 2.3% 23.4% 20.7%
Avril
2020
144.0 2.0% 22.3% 20.2%
Mars
2020
141.2 1.7% 22.0% 19.8%
Février
2020
138.8 1.8% 20.8% 19.4%
Janvier
2020
136.4 1.6% 20.7% 19.1%
Décembre
2019
134.3 1.8% 20.8% 18.7%
Référence IHSI

SIGNATURE DE PROTOCOLE D'ACCORD ENTRE LES MINISTERES DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS ET DE L'ACTION CIVIQUE ET LA FEDERATION HAÏTIENNE DE FOOTBALL.

À travers un protocole d’accord signé, le mercredi 21 0ctobre 2015, le gouvernement haïtien s’engage à appuyer financièrement le football national. Selon ce qui est convenu, les clubs de première division recevront mensuellement 800 mille gourdes, 500 mille pour ceux de la deuxième division, 200 mille pour les deux divisions féminines et 40 millions de gourdes pour la préparation de la Sélection nationale.

Le ministère de l’Économie et des Finances, le ministère de la Jeunesse des Sports et de l’Action civique et la Fédération haïtienne de football ont signé un protocole d’accord visant à changer systématiquement la situation financière des clubs de première et de deuxième division masculine et féminine, la Sélection nationale et le football des jeunes. Pendant les douze prochains mois, l’État versera un montant de 800 mille gourdes pour les clubs de l’élite, 500 mille gourdes pour les clubs de deuxième division. Un montant de 200 mille gourdes sera mis à disposition des équipes féminines de première division et 100 mille pour celles de la deuxième division. Un montant de 40 millions gourdes sera octroyé à la Sélection haïtienne et 10 millions pour la mise en valeur du football des jeunes par la construction de cinquante académies de sport.

Pour qu’ils soient éligibles, les clubs doivent soumettre un exemplaire de leur statut, avoir un compte bancaire au nom du club, un matricule fiscal et avoir un comité directeur qui ne fait l’objet d’aucune contestation, a exigé le ministre de l’Économie et des Finances Wilson Laleau. « Les clubs doivent absolument respecter les exigences précitées pour bénéficier de ce support. C’est pour la première fois qu’il y a dans le budget national un montant alloué au sport. Même s’il ne va pas résoudre tous les problèmes, mais les clubs auront la garantie d’avoir un montant disponible. Seulement, nous exigeons aux  clubs de porter, lors de leurs activités et celles de la Fédération, une banderole avec le message «  Mwen vle peyi m avanse map peye enpo” parce que nous voulons que le civisme fiscal soit rentré dans nos mœurs. Nous sommes plus de dix millions, si les citoyens payent leurs taxes cela peut contribuer à la réalisation de très grands projets  au bénéfice du pays », a déclaré le Ministre, qui a rappelé que ce protocole d’accord engage l’État peu importe le gouvernement. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une loi, les autorités du football et les citoyens peuvent revendiquer ce support à chaque année budgétaire moyennant que les clubs sont en mesure de justifier leurs dépenses.

Jimmy Albert ne doute pas que cet engagement de l’État envers le sport soit le résultat de la marche organisée par son Ministère et de l’engagement des différentes couches du secteur sportif. « La marche du 15 mars de cette année a été un tournant pour le secteur sportif, un signal fort aux autres secteurs. Depuis lors, je me suis engagé dans une bataille pour un meilleur traitement financier du sport. Aujourd’hui il y a une enveloppe dans le budget national consacrée au développement du sport. Comme moi, tous ceux qui ont pris part à la matérialisation de cette idée, pourraient en être fiers », a-t-il dit.

Ce partenariat paraît comme une bouffée d’oxygène pour le football haïtien qui n’a jamais bénéficié formellement d’un tel support depuis son existence, a fait savoir le président de la Fédération haïtienne de football, Yves Jean Bart. « C’est un nouveau jour pour le football. Je le vois comme une période d’indépendance  de cette discipline sportive. Ce protocole d’accord va tout changer dans l’organisation du football haïtien. Car depuis plus de 115 ans, les gouvernements se suivent et se succèdent, mais le football n’a jamais bénéficié de manière formelle et institutionnelle d’un appui de l’État. Aujourd’hui ce protocole est comme un plan Marshall pour le football. Nous allons agir pour prouver que nous méritons la confiance de l’État. Nous espérons que les académies de football vont nous permettre de détecter des talents qui feront de nous une puissance du football mondial », se réjouit Dadou.

À rappeler qu’un protocole d’accord de ce genre va être signé, sous peu, avec le Comité olympique pour les autres fédérations sportives.

 

Le Ministre
Michel Patrick Boisvert
Ministre de l'Economie et des Finances

A la une...

Voir plus...
Taux de change
02-mars-2021
Achat Vente
USD 75.7153 77.8300/td>
EUR 90.8132 94.1549
PES 1.2868 1.3240
CAN 59.0419 61.2120
En gourde pour une unité étrangère
Référence BRH