logo

Ministere
de l'economie
Et des Finances

Republique d'Haiti
 
image palmistre

Créé par le décret du 13 mars 1987, le Ministère de l'Économie et des Finances a pour mission fondamentale de formuler et de conduire la politique économique, financière et monétaire de l'État haïtien pour favoriser la croissance ainsi que le développement socio-économique du pays sur une base durable. En clair, il assure la gestion stratégique de l'économie nationale. Et, entre autres attributions, le MEF gère la trésorerie, le budget national ainsi que les biens de l'État.

Plan du site

  • +(509) 2992 1067/ 2992 1028
  • communication@mef.gouv.ht
  • 5, Ave. Charles Summer
        Port-au-Prince, Haiti

Actualité , Note de Presse   |   Publié le mar 12, 2024

Prolongation programme de référence en faveur d’Haïti, jusqu’au 30 septembre 2024


Le 21 décembre 2023, la direction du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé la prolongation, jusqu’au 30 septembre 2024, d’un programme de référence en faveur d’Haïti.


  • La direction du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé une prolongation de neuf mois, jusque fin septembre 2024, d’un programme de référence en faveur d’Haïti afin de produire de solides antécédents de politique publique.

  • Le programme de référence est axé sur le renforcement de la gouvernance, la lutte contre la corruption, l’amélioration de la transparence et de la responsabilité sur le plan des dépenses publiques, notamment au moyen de la transparence des données pour veiller à ce que les fonds publics soient utilisés à bon escient.

Washington, DC : Le 21 décembre 2023, la direction du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé la prolongation, jusqu’au 30 septembre 2024, d’un programme de référence en faveur d’Haïti.

En s’appuyant sur les avancées réalisées dans le cadre de l’ancien programme de référence arrivé à échéance en mai 2023, la direction du FMI avait approuvé un nouveau programme de référence qui devait initialement s’étendre sur une période de neuf mois, du 30 juin 2023 au 31 mars 2024; ce dernier est à présent prolongé jusqu’à fin septembre 2024. Dans leur lettre d'intention de juin 2023, les autorités avaient déjà envisagé la possibilité de demander, si les circonstances l’exigeaient, une prolongation du programme afin de produire de solides antécédents de politique publique.

Le programme de référence actuel est axé sur le renforcement de la gouvernance, la lutte contre la corruption, l’amélioration de la transparence et de la responsabilité sur le plan des dépenses publiques, notamment au moyen de la transparence des données pour veiller à ce que les fonds publics soient utilisés à bon escient, et tout cela dans l’optique d’appuyer les efforts des autorités pour favoriser la croissance inclusive.

Cette prolongation s’accompagne de nouveaux objectifs quantitatifs et de conditions structurelles supplémentaires qui seront examinés dans le cadre d’une troisième revue (en plus des première et deuxième revues déjà prévues) dont la date d’évaluation est fixée à fin juin 2024. Ces modifications s’imposent afin de poursuivre la réalisation des objectifs du programme de référence.

Les nouveaux repères qui ont été ajoutés portent sur la publication du rapport diagnostic du FMI sur la gouvernance assorti d’un plan d’action avalisé par les autorités, la communication de données monétaires plus détaillées dont des informations précises sur les dépôts des administrations publiques auprès de la banque centrale, la publication des principaux indicateurs macroéconomiques et financiers selon les délais et la fréquence prescrits par le système général de diffusion des données amélioré (SGDD-a) ainsi que la publication des conclusions de l’audit annuel de la banque centrale pour l’exercice 2023, réalisé, comme le veut la pratique courante, par un cabinet d’audit international indépendant.

La direction a également approuvé la modification des objectifs quantitatifs de décembre 2023. Cette dernière était justifiée compte tenu de la dégradation des perspectives par rapport à juin 2023.

Les autorités ont convenu d’entamer les consultations au titre de l’article IV de 2024 à distance en février 2024, et celles-ci sont en cours. Une stratégie actualisée de collaboration avec le pays sera établie, notamment en vue de renforcer la coopération avec les partenaires au développement, conformément à la stratégie du FMI pour les pays fragiles ou touchés par un conflit, en particulier en raison du rôle essentiel de ces partenaires dans le développement des capacités et le financement.


Département de la communication du FMI

RELATIONS AVEC LES MÉDIAS